Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice.

NOUS NE DEVONS PAS « LIVRER » LES MEMBRES DE NOTRE CORPS AU PÉCHÉ

Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice.
Car le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce.
Quoi donc! Pécherions-nous, parce que nous sommes, non sous la loi, mais sous la grâce? Loin de là! Romains‬ ‭6:13-15‬ ‭

Nous ne devons pas livrer les membres de notre corps au péché, mais il nous faut les remettre à Dieu, pour qu’ils servent à la justice.

La question nous est posée comme au verset 1, pècherions-nous, parce que nous sommes, non sous la loi, mais sous la grâce ?
Le péché n’a point de pouvoir sur une personne qui vit sois grâce. Le croyant est mort au péché. Nous avons reçu le Saint-Esprit dont la puissance nous permet de mener une vie sainte loin du péché.
La loi nous dit ce que nous devons faire mais elle ne nous donne pas le pouvoir de la faire.
En réalité, seule la grâce est capable de produire la sainteté.

À l’époque de Paul, certains pensaient que, puisque la grâce pardonne le péché, le chrétien n’a pas besoin de veiller à résister au péché. En réponse à cela, l’apôtre explique que tout croyant doit continuellement réaffirmer et mettre à exécution sa décision de résister au péché et de suivre Christ. Nous sommes libre de la loi, mais non sans la loi; la grâce signifie la liberté, non de péché contre lui, mais de servir le Seigneur dans l’obéissance et dans une vie de sainteté.

En conclusion, pècherions-nous…? « Non loin delà » En effet, Dieu ne peut tolérer aucun péché.

Demeurer bénis (es) dans sa grâce.

Pst Antonio Lukebadio

5/5